Transparence - Camomille THEODOR Analyse

Le 20 février 2017
Camomille Theodor

Transparence

Suite aux différents articles de Presse de ces dernières semaines, faisant suite au relevé de la présence détectée à des niveaux alarmants d’alcaloïdes pyrrolizidiniques et pointée du doigt par une association de consommateur allemande (Warentest) dans des sachets de Camomille vendus sur le marché, vous êtes plusieurs, parmi vous, à nous avoir interrogé sur le danger ou non de la consommation de cette infusion.
Vous êtes nombreux par ailleurs à nous solliciter, sur la qualité intrinsèque de notre propre Camomille en nous interrogeant (vous étonnant vivement pour certains d’entre vous) du fait que nous n’ayons pas retiré ce produit du marché par prévention, comme l’on fait certains de nos confrères.

Bien que certain, comme pour l’ensemble de nos thés et autres plantes à infusions, de la qualité de la Camomille que nous offrons depuis toujours à nos consommateurs, du fait, tout d’abord, de l’approvisionnement en agriculture organique et en amont de notre Camomille, mais également des producteurs à qui l’on s’adresse et qu’elle ne présenterait pas de dangers ou risques sanitaires, nous avons en effet fait le choix de ne pas retirer notre produit du marché.

Bien que THEODOR n’étant nullement incriminé, la communication en réponse faite sur le marché, (étant sujet à notre avis à controverse), laissant sous-entendre qu’en l’état actuel des études, il était ignoré le seuil qui pourrait être nocif pour les humains et bien que les taux relevés seraient de plus de 380 fois la dose d’après le seuil fixé par le BFR (Institut Fédéral allemand d’évaluation des risques), ces taux étaient bien en deçà du seuil maximal préconisé actuellement au niveau Européen par l’EFSA. Cela a eu pour conséquence de jeter une suspicion légitime de nos consommateurs quant à la Camomille consommée qu’il pouvait trouver.

Aussi, c’est par acquis de conscience et pour confirmer par des actes nos affirmations auprès de vous sur notre Camomille, que nous avons décidé de procéder à des analyses complémentaires* sur la Camomille que nous proposons dans nos offres, par les mêmes laboratoires allemands pour en analyser, détecter et rechercher la présence d’alcaloïdes pyrrolizidiniques.

C’est dans ce même souci de transparence que nous avons décidé aujourd’hui de vous publier publiquement les résultats de cette analyse afin que vous soyez juge par vous-même de la qualité de notre produit et de la confiance que vous pouvez y témoigner.

Analyse disponible ici : https://www.theodor.fr/THEODOR-analyse-camomille.pdf

Nous rappelons également par ailleurs,
Que si aucun taux maximum légal n’est pour l’instant fixé par la réglementation, des recommandations existent.

Les taux indiquées dans notre analyse sont celles de BfR (Institut Fédéral d’évaluation des risques en Allemagne), réalisée dans des conditions équivalentes de situation que celles du contexte. Elles sont en accord avec celles de l’EFSA (max 0.007 µg PA/kg de poids corporel).

Résultats

Comme vous pourrez le constater les résultats montrent qu’avec les limites de quantification mises en place par la méthode, aucun PA (Pyrrolizidinique Alcaloïde) n’a été détecté dans l’échantillon de Camomille.
Cela ne veut pas forcément dire qu’il n’y en a pas du tout mais que si il y en a, la concentration est inférieure à la LOQ mise en place par la méthode, qu'elles sont indétectables et donc que celles-ci sont très basses (<10-50 µg/kg).
D’après les résultats, on voit donc que le taux total d’alcaloïdes pyrrolizidiniques dans notre échantillon est inférieur au taux recommandé par BfR (et donc par l’EFSA).

Parce que la confiance s’acte et ne s’affirme pas, nous conclurons en assurant nos consommateurs que notre priorité est depuis toujours de servir ses intérêts et l’optimisation de la diminution des risques pour le consommateur.
Nous privilégierions toujours la qualité à la quantité, au prix, au marketing et au commerce.

C’est un engagement fondamental dans notre démarche de tous les jours, aux côtés du plus de transparence possible pour honorer la confiance de nos clients.

*La recherche Pyrrolizidinique Alcaloïde n'est en effet pas effectuée naturellement dans les analyses courantes qui sont effectués sur chacun de nos thés et mélanges au cours de leur process de fabrication.

  • Francis Le 20.02.2017 à 18h26 Lui répondre

    Chère Maison THEODOR, votre article est une fois de plus, génial ! En effet, je suis l'un de vos plus grands fans, mais il faut l'admettre, j'adore lire votre blog et en plus je peux dire ce que je pense sur chaque article, je suis aux anges...enfin presque :). Bonne journée à toute l'equipe THEODOR.

    Je n'ai pas pu resister au fait de recopier le texte pré-inscrit ;)
    Merci pour ces precisions concernant la camomille, qui rassurera les consommateurs de thés et infusions, et ne surprendra pas les consommateurs reguliers de THEODOR, habitués à la qualité et au serieux de la Maison.

    • LA MAISON THEODOR Le 20.02.2017 à 18h26

      Cher Francis,
      Merci pour votre commentaire ! Mais vous savez nous pouvons comprendre que vous êtes aux anges et que vous adorez lire notre blog... ;)
      Il était en effet pour nous très important d'avertir et de rassurer nos consommateurs sur la qualité de notre Camomille. Nous sommes touchés que cela ne vous étonne pas.
      Belle journée !