Calendrier de l’avent THEODOR : Choix entre Contenu/Contenant - Explications

Le 20 décembre 2017
Le calendrier de thé 2017

Déjà en 2016, nous nous étions posés la question dans la conception même du produit.
En 2017, la même question s’est posée à nous, comment trouver le bon équilibre entre nos valeurs et nos démarches intrinsèques et le fait de proposer un produit qui réponde en tout point à l’attente de nos consommateurs de thé ?

Jusqu’à l’année passée, faute d’avoir trouvé une réponse adaptée, nous n’éditions pas de Calendrier de l’Avent.

Pour quelles raisons  ?

- Les Calendriers de l’Avent dans leurs conceptions ‘standards’ ou existantes sur le marché déséquilibrent le ratio Emballage / Produit (en l'occurence le thé pour ce qui nous concerne) de façon, à nos sens, très abusive et sont très gourmands en ‘packagings’ ;
. Multiplication des cartonnages,
. Mauvaise optimisation des espaces,
. Ratio de cartonnage utilisé / thé,
. Intégration dans le prix de vente pour le consommateur essentiellement d’éléments marketing comparé au prix réel du produit, etc, etc…

En effet, leurs conceptions sont soit basées sur :

. Soit des types ‘Pochettes’ cartons recto verso, avec épaisseur et de grand format qui ne vont contenir « que » ’24 sachets de thés’ pour répondre au besoin des cases individuelles et faciliter une ouverture restant ‘propre’ à la fin, mais induisant un prix unitaire au sachet juste ‘désobligeant’ et ‘disproportionné’ à notre sens … pour le consommateur
. Soit des cartons contenant eux mêmes une multitude de petits cartons (carrés, rectangles…) de différentes tailles, contenant enfin le produit et souvent malheureusement ‘à moitié vide’ ou proportionellement inadapté car il faut bien standardiser la taille des cases.

En tant que maison responsable, nous nous sommes toujours inscrits dans une démarche éco-citoyenne, devant tout faire pour privilégier dans la conception d’un produit :

- tant l’utilisation de produits à base de matériaux recyclés et/ou recyclables,
- tant minimiser l’impact environnemental de l’emballage par rapport au produit, dans sa présence ou dans sa masse (ainsi que celles des matières invisibles telles que les encres / les % d’encrage….)
- et toujours privilégier un coût produit final pour le consommateur optimisant le coût produit à consommer plus que l’achat d’un emballage ou d’un coût packaging.

La seule règle où l’on s’autorise à déroger à ce principe répond au principe des normes d’hygiène et de garantie au consommateur d’un produit parfaitement sain où tous les risques possibles de contaminations extérieures éventuelles soient diminués au maximum.

C’est pourquoi, par exemple, tous nos thés en sachets individuels sont sur-remballés individuellement, car nous ne le savons pas mais dans une cuisine, un sachet de thé NON sur-emballé est un grand porteur de germes du fait de son exposition à l’air, au contact du quotidien (tel que sa manipulation répétée dans la prise des sachets - nos mains n'étant toujours propres), etc, etc…
Dans ce cas précis, de ce fait, nous allons tenter de diminuer l’impact écologique et environnemental dans l’impact du sur-remballage du sachet, en n'utilisant aucun complexe à base d’aluminium (qui ne se dégrade pas dans la nature) par exemple… ou des films de protection complexés par 2/3 couches de barrières différentes empêchant toutes possibilités recyclables derrière…

Entre une large sélection de thés et un joli produit permanent jusqu’au 24 Décembre ...?

Quel rapport avec notre calendrier de l’avent de thé version Grand format ? :

C’est assez simple, nous acceptons l’idée que notre calendrier de l’avent ne ressemble à plus grand chose, extérieurement parlant, plus on s’approche de la fin de son ouverture, à savoir du 24…
En effet; 

1. Nous sommes obligés d’y déchirer les cases du mono-couvercle utilisé, qui parfois dévoile le contenu de la case d’à côté,
2. Nous perdons le côté précieux et important de l’image de l’ensemble du calendrier pour la même raison,
3. Certaines cases se déchirent mal, si l'on n'utilise pas de cutter par exemple, car trop proches les unes des autres etc.., etc…

Et ce bémol là, nous n’avons su le résoudre et avons accepté qu’il en soit ainsi.

- Augmenter l’espace entre chaque case, sous entendait pour nous, plus de cartons, plus d’utilisations de matières premières,
- Utiliser un calendrier ‘pochette’ induisait pour nous de réduire pour le consommateur le contenu en thé et en surprises, tel que de n’avoir qu’un sachet (impossible à partager pour un teatime), tel que d’avoir un ratio prix de revente / qualité bien trop important…
- Et pour créer une étanchéité parfaite de nos cases, nous aurions pu/dû alors utiliser des cartons individuels…
Et puis pour tout vous dire, on a aussi privilégié de ré-utiliser un emballage d’un autre de nos produits pour une grosse partie de sa conception (les inserts intérieurs) pour optimiser l’utilisation d’une matière déjà existante chez nous afin d’éviter de nouveau la création d’un contenant de plus...

Alors OUI, nous avons pris le risque, au détriment de l’image du produit final, plein au départ et totalement vidé au fur et à mesure à la fin mais dont chaque espace a été optimisé pour contenir le plus de produits possibles, le plus de thés possibles, le plus de petits bonheurs possibles.

Notre calendrier de l’avent est à détruire et qu’il en reste rien ;) Voilà l’idée.

Nous essayons encore d’améliorer la conception du produit en lui-même tout en en préservant la féérie et le contenu mais nous l’avouons nous avons accepté cette/ces petite(s) imperfection(s) pour nos produits, espérant votre adhésion à cette philosophie, pour que même un produit que l’on peut voir sous un aspect marketing ou mercantile, reste pour nous un produit avant tout de découvertes, de thés, de féerie où personne n'a à culpabiliser de son impact conséquent environnemental ou autres. (Même si il en a un, il ne faut pas se le cacher).

Et si vous êtes peu nombreux à nous faire des retours sur ces petits bémols, on sait qu’ils existent et promis, nous ne cessons d’y travailler pour nous améliorer pour les prochaines éditions.

Alors bien entendu, positives ou négatives, vos réactions en commentaires sous cet article sont les bienvenues ! Vous, qu'en pensez-vous ?